La gestion de l’Hygiène Menstruelle à Kinshasa : Entretien avec Alide

En République Démocratique du Congo (RDC), les femmes et les filles rencontrent des difficultés à gérer leur hygiène durant leurs périodes de règles. Ces difficultés sont liées à des obstacles pour accéder à l’eau, à l’assainissement et/ou aux produits menstruels. Human Rights Watch (2018) explique :

« l’incapacité des femmes et des filles à gérer leur hygiène menstruelle peut avoir des effets négatifs sur la mesure dans laquelle elles jouissent de certains droits, y compris ceux relatifs à l’éducation, au travail et à la santé. »


Pour répondre à cette problématique, il existe différentes organisations qui travaillent dans le domaine de la Gestion de l'Hygiène Menstruelle (GHM) en RDC. Alide Barinjira est consultante GHM et travaille avec le "Programme d'approvisionnement en Eau pour le Village" (PAEV en sigle). Elle est également Ambassadrice avec Coupes Menstruelles pour le Congo (CMC). Dans cet article CMC a invité Alide à partager ses expériences de travail autour la menstruation dans la ville de Kinshasa.


Rencontrez Alide: Consultante dans la gestion de l’Hygiène Menstruelle à Kinshasa


Pourquoi la GHM ?


Alide souligne qu’à Kinshasa, les écoles manquent en général de fonds pour entretenir adéquatement les installations d'eau, d'assainissement et d'hygiène (WASH). « Dans ces conditions la GHM en milieu scolaire n’est pas facile pour les jeunes filles. L'accès aux produits menstruels est aussi très limité. Avec ces difficultés combinées, les filles restent souvent entièrement à la maison pendant leurs périodes de règles. La promotion d’une bonne GHM assure la dignité et bien-être de toutes les jeunes filles en âge scolaire qui s’absente au cours à cause d’une gestion inadéquate de l’hygiène menstruelle. »


Quelles activités avez-vous faites à Kinshasa?


Alide a travaillé avec le PAEV dans le but de contribuer au maintien à l’école des jeunes filles à Kinshasa. Concrètement elle a travaillé avec des élèves de la 5e et 6ème primaire, qui varie entre l’âge de 9 à 11 ans. À travers des sessions de sensibilisation, elle a fourni aux élèves filles des informations autour la menstruation et la gestion de leurs règles.



« J'ai travaillé dans 6 écoles dans la ville province de Kinshasa, au niveau de Lukunga et Shangu dans la division éducationnelle de Ngaliema et de Kimbanseke. J’étais chargée avec des questions d'environnement et de l’hygiène menstruelle. Nous avons mis en place des clubs de jeunes élèves leaders formés dans chacune des 6 écoles ciblées. Au total, 244 filles étaient formées sur la GHM, et elles vont mener des activités de sensibilisation dans leur classe, en vue de pérenniser l'action du projet.


Nous avons constaté que certaines filles connaissaient déjà le fonctionnement des règles mais ignorent souvent tout sur la puberté. Dans la plupart de leurs familles, les parents ont honte de parler du cycle menstruel avec leurs enfants. Notre activité de sensibilisation va aider les filles à briser le silence et va faire de la menstruation une source de fierté. Elles n’ont plus besoin de souffrir en silence. »




Merci!!

Un grand merci à Alide pour son travail !

Quand les filles ne disposent pas d’informations autour la GHM, et gèrent mal leurs règles, elles peuvent souffrir des effets négatifs sur leur santé. Avoir une bonne hygiène menstruelle est essentiel pour avoir confiance en soi.

Des questions sur les menstruations ?

Des questions sur les produits menstruels ?

Contactez-nous via notre site internet ou via facebook @coupesmenstruellespourlecongo.

Nous sommes également disponibles sur WhatsApp et par téléphone via 0998971854